Sophro News

Libido : quand le désir n’est pas automatique

 

Parfois le désir sexuel peut se faire attendre. A un point où cela peut devenir contraignant car, même si vous êtes amoureux(ses) et que rien n’empêche une vie intime épanouie, quelque chose coince et vous ne savez pas pourquoi.

 

Une étude publiée dans le journal américain « Sex and Marital Therapy » éclaire sur l’évolution de la libido : les femmes ayant des difficultés à éprouver du désir tendent à avoir un besoin crucial d’alignement entre le mental et le corps. Cet alignement serait le lien fondamental pour déclencher le désir.

 

L’étude a été réalisée sur un échantillon de 64 femmes. Ces dernières ont toutes regardé une série de vidéos érotiques tandis que leur vagin et leurs clitoris étaient reliés à un dispositif permettant de mesurer leur excitation : pulsation dans le canal vaginal et augmentation du flux sanguin vers le clitoris. Elles ont également pu signaler à l’aide d’un bouton électronique quand elles se sentaient plus ou moins excitées.

Le rapprochement a ainsi pu être analysé par la suite, c’est-à-dire la comparaison entre leur niveau d’excitation physique et celui déclaré (plus subjectif).

 

L’équipe de chercheurs a pris en compte le mode de fonctionnement de chaque personne, à savoir leur propension à ressentir un désir sexuel, à être excitée, à se lubrifier, à avoir un orgasme et des relations sans douleur, et a sélectionné, parmi elles, celles qui étaient plus enclin à avoir des désirs.

 

Résultat : le lien corps-esprit est crucial pour certaines femmes.

 

L’activité sexuelle est donc étroitement liée à la relation entre le corps et le mental. Il faut que les deux concordent pour que l’excitation naisse et provoque le plaisir. 

 

Revers de la médaille, il apparait également que les femmes qui ont la capacité de synchroniser leur corps et leur mental sont plus enclin à avoir une vie sexuelle moins active et parfois moins épanouie. Le brouhaha mental les empêche de se concentrer spécifiquement sur les sensations sexuelles autour du vagin et du clitoris. Très sensibles aux pensées, elles ne sont plus capables de se concentrer sur leur pratique sexuelle.

 

Donc pour résumer, le lien corps-mental est un pré-requis pour une vie sexuelle épanouie. Le stress quotidien et la charge mentale qui s’y rattache éloignent souvent de cette prise de conscience. La sophrologie, par son approche « psycho-corporel » permet une reconnexion et une harmonisation entre le mental et le corps. A travers des exercices de respiration et de visualisation, la sophrologie permet peu à peu de retrouver une vie intime harmonieuse et de gagner en confiance en soi.

 

 

Comment un couple peut-il concilier des besoins sexuels différents ?

 

L'un des problèmes les plus fréquents que rencontrent les couples de longue date est la divergence de désir - un partenaire a des besoins plus intenses que l'autre. C'est une source de frustrations pour les deux parties : une personne ne se sent pas sexuellement satisfaite ou désirable dans sa relation, l'autre se sent obligé d'avoir des relations sexuelles qu'elle ne souhaite pas vraiment et les deux se sentent généralement coupables de mettre leur partenaire dans cette position. 

 

Il est possible de remédier à cette situation, notamment par le biais d’une thérapie de couple et de séances de sophrologie, mais aussi en suivant des conseils simples pour créer ensemble une nouvelle vie intime mutuellement satisfaisante. Vous trouverez ci-dessous quelques pistes pour améliorer cette situation à court terme : 

 

1. Faire équipe et ne pas blâmer son partenaire

 

L'une des étapes les plus importantes dans la gestion de la divergence des désirs consiste à cesser de se considérer mutuellement comme des représentants des parties adverses. Evitez donc les discussions sur la fréquence des rapports. Vous êtes un couple – vous devez faire face ensemble et établissez des objectifs clairs et non en terme de quantité mais en qualité et surtout de symbiose/besoins dans le couple.

 

2. Donner la priorité au désir

 

Ne focalisez pas sur l’acte sexuel en lui-même comme moteur de réussite ou de performance. Tous les types de contact font partis d’une relation et créent une connexion entre les partenaires. Passer plus de temps ensemble, l’un contre l’autre pour mieux se redécouvrir, sanctuariser l’espace nuit pour lui donner plus de douceur, de charme, s’amuser dans des discussions et caresses en mode « jeux de rôles »…. Autant d’occasions pour réactiver l’énergie sexuelle et la symbiose dans le couple.

 

 

4. Tous les rapports sexuels ne doivent pas être parfaits pour les deux parties.

 

"Le meilleur sexe est mutuel et synchrone", écrivent les auteurs de l’étude. "Cependant, la majorité des relations sexuelles sont asynchrones (meilleures pour un partenaire que pour l'autre). La sexualité asynchrone est normale et saine tant qu'elle ne se fait pas aux dépens du partenaire ou de la relation.

 

Il arrive que l'un des partenaires privilégie l’orgasme de l’autre, puis se satisfasse de câlins avant de s’endormir. Cela ne doit pas être considéré comme quelque chose de négatif tant que le plaisir est équilibré et satisfaisant pour les deux parties au fil du temps.

 

5. Commencez avec le toucher.

 

Privilégiez le toucher. Ces contacts n'ont pas besoin d'être à caractère sexuel, ils peuvent être aussi simples que de se prendre dans les bras au lit ou de se masser le dos. Le toucher est important afin de faire face à l'évitement et créer un pont entre le désir et l’acte sexuel.

En d’autres termes, plus vous vous sentirez à l'aise de vous toucher et de partager un contact peau sur peau, plus votre désir grandira. 

 

6. Communiquez pour mieux vous connectez, même lorsqu’il y a des tensions dans le couple

 

Bonne humeur et sens de l’humour ont toujours fait bon ménage avec une vie intime réussie. Même les couples les plus unis et les plus épanouis connaissent des périodes creuses. De par sa nature, la sexualité des couples est variable, ce qui implique qu'il est normal que 5 à 15% des rencontres soient insatisfaisantes ou dysfonctionnelles.

 

Même parmi les couples les plus harmonieux, il y aura parfois des divergences entre les désirs. La solution pour surmonter ces désagréments consiste à se concentrer sur le couple partageant une relation agréable et à s'impliquer dans une relation sensuelle, ludique ou érotique. 

Actualités

Libido : quand le désir n’est pas automatique

Comment un couple peut-il concilier des besoins sexuels différents ?